NEWMARKET, Ontario, 16 avr. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) -- Aujourd'hui, le Projet pancanadien de démonstration et d'intégration d'autobus électriques: Phase I est lancé en Ontario dans le cadre d'une initiative nationale coordonnée visant à promouvoir la technologie de transport sans émission, menée par le Consortium de recherche et d’innovation en transport urbain du Canada (CRITUC) avec ses partenaires à Brampton, la municipalité régionale de York.

« Grâce à des investissements visionnaires, nous faisons le lancement de la Phase 1 du Projet pancanadien de démonstration et d'intégration d'autobus électriques, d'une valeur nationale de 40 millions de dollars et comprenant 18 autobus électriques normalisés et interopérables, dont sept chargeurs aériens (de type pantographe) normalisés et interopérables, sur cinq itinéraires dans trois villes », a déclaré Josipa Petrunic, directrice exécutive et PDG du CRITUC. « L'annonce d'aujourd'hui, faite par la province de l’Ontario, est la construction de l'avenir de la mobilité intelligente à faible émission de carbone dans ce pays. »

Le CRITUC a réuni des fabricants, des sociétés de transport, des services publics, des partenaires de financement, des équipes de recherche et des capacités de développement technologique pour assurer un essai de démonstration de calibre mondial qui a été lancé au sein de la société de transport de TransLink à Vancouver, et maintenant avec Brampton Transit et la municipalité régionale de York. Brampton Transit ayant été le premier à lancer et à défendre le processus national de planification des essais en 2016.

Le projet intègre des fabricants d'autobus compétitifs avec des fabricants de stations de recharge compétitifs - qui conçoivent et fournissent des systèmes de recharge haute puissance interopérables pour les autobus électriques sur route dans plusieurs municipalités et juridictions de services publics.

« Ce projet est unique à bien des égards. C'est le premier essai mondial de normalisation qui intègre plus d'un fabricant d'autobus et plus d'un fabricant de systèmes de charge », explique Petrunic. « Ce type de collaboration, de standardisation et d'intégration prouve au pays et au monde entier que les agences de transport peuvent être à la pointe du développement technologique et de la création d'emplois. Et ça se passe d'abord au Canada. »

Brampton Transit, York Region Transit et TransLink travaillent avec deux manufacturiers canadiens d’autobus (New Flyer Industries de Winnipeg, Manitoba et Nova Bus, de Saint-Eustache, Québec) et deux manufacturiers de bornes de recharge (Groupe ABB et Siemens Canada) pour déployer quatre autobus électriques et deux chargeurs électriques dont les stations se branchent sur un protocole ouvert connu sous le nom de protocole OppCharge (https://www.oppcharge.org/ ) - d'abord développé conjointement par Siemens et Volvo Bus Corporation. Le protocole normalise la conception du pantographe qui relie la station de recharge haute puissance au bus, les communications entre le bus et le chargeur et les mesures de performance du système global.

« Ce projet est également unique en ce sens qu'il s'agit de la première collaboration de bus électriques dans laquelle un fournisseur, en l'occurrence Newmarket - Tay Power Distribution Limited, achète une station de recharge sur route au nom de son agence de transport locale », ajoute Petrunic. « Le lancement d'un nouveau modèle d'entreprise qui place un service public au premier plan de l'exploitation et de la prestation de services de transport électrique mettra le Canada en vedette en tant que chef de file mondial de l'innovation en matière de véhicules électriques. »

Le projet continuera d'attirer la fabrication de véhicules électriques au Canada parmi les concepteurs et les fabricants de plateformes lourdes, contribuant ainsi à la création d'emplois dans l'économie à faibles émissions de carbone à l'échelle nationale. 

« Pour lancer ce projet, nous devions vendre une vision à beaucoup de sceptiques. Notre vision est que dorénavant les services de mobilité publics partagés, comme le transport en commun, peuvent être plus rapides, moins chers et plus écologiques que les automobiles dans toutes les juridictions du pays », poursuit Petrunic. « Brampton, la région de York et TransLink ont ​​adhéré à cette vision avec nous, et l'annonce d'aujourd'hui est le premier jalon d’un projet comprenant plusieurs phases de mise en œuvre. »

« Ce sont de bonnes nouvelles pour la croissance de l'emploi au Canada dans les secteurs manufacturier et technologique, qui doivent démontrer que leurs autobus électriques et leurs chargeurs fonctionnent parfaitement les uns avec les autres », affirme Petrunic. « La croissance des métiers spécialisés sera alignée sur la fabrication d'autobus électriques par Nova Bus et New Flyer, l'innovation en matière de systèmes de charge par le Groupe ABB et Siemens et le soutien à la maintenance de la mobilité électrique au Canada. »

Le projet comprendra également des analyses des véhicules et des systèmes effectuées par un organisme indépendant, soit le Conseil national de recherches du Canada.

« Notre travail consiste à changer le monde et à le faire en transformant radicalement le paysage du transport et de la mobilité dans ce pays », dit Petrunic. « Le CRITUC est fier d'avoir été le fer de lance de ce premier lancement canadien. Nous montrons au monde entier que le Canada est un leader dans la réduction des émissions, l'amélioration du transport et la création de collectivités plus vertes, plus propres et plus habitable. »

Le CRITUC est un consortium d'innovation composé de nombreux membres qui s'associe à des partenaires de l'industrie, du transport en commun et du monde universitaire pour mettre au point la prochaine génération de technologies de mobilité intelligente à faible émission de carbone. Son mandat consiste à faire progresser l'innovation dans le secteur des transports au Canada, à créer des emplois et à réduire considérablement les émissions de GES.

Pour plus d'informations, veuillez consulter le DOCUMENT DE MISE EN CONTEXTE.
www.cutric-crituc.org
Twitter: @cutric_crituc


 

Pour plus d’information :
Contact média : Maureen Shuell  (416) 898-5600 (mobile)