INNATE PHARMA : AACR 2018 Nouvelles données précliniques renforçant le rationnel des programmes en cours

Imprimer
| Source : INNATE PHARMA
communiqué multilingue

NOUVELLES DONNEES PRECLINIQUES RENFORÇANT LE RATIONNEL DES PROGRAMMES EN COURS POUR UNE PROCHAINE GENERATION D'IMMUNOTHERAPIES

  • Prochaine génération d'immunothérapies présentée par Eric Vivier, Directeur Scientifique, dans une session « meet-the-expert» à l'AACR 2018
  • Nouvelles données précliniques soutenant les essais cliniques en cours avec monalizumab en combinaison avec d'autres thérapies anticancéreuses
  • Approche ciblant la voie de l'adénosine différenciée avec le développement d'anticorps anti-CD39 et anti-CD73
  • Nouveau programme d'anticorps « first-in-class » ciblant Siglec-9 comme potentiel nouvel inhibiteur de point de contrôle

Marseille, le 17 avril 2018, 7h00 CEST

Innate Pharma SA (la « Société » - Euronext Paris : FR0010331421 - IPH) a présenté de nouvelles données précliniques de son portefeuille innovant d'immunothérapies au congrès annuel de l'Association Américaine pour la Recherche sur le Cancer (AACR[*] - 14 au 18 avril, Chicago).

Eric Vivier, Directeur Scientifique d'Innate Pharma, commente : « L'innovation a toujours été le moteur d'Innate Pharma et nous sommes fiers de présenter de nouvelles données précliniques ainsi qu'un portefeuille large et innovant d'immunothérapies. Non seulement ces données soutiennent nos programmes en cours mais mettent également l'accent sur une vague d'immunothérapies de prochaine génération. »

Innate Pharma a exposé quatre posters présentant de nouvelles données précliniques lors des sessions « Immune Checkpoints » du 16 avril.

Monalizumab en combinaison avec cetuximab :

Les données (ID : 1690) démontrent que les tumeurs de carcinome épidermoïde de la tête et du cou (CETC) sont infiltrées par les lymphocytes NK et T CD8+ exprimant CD94/NKG2A et que ces cellules tumorales expriment HLA-E, le ligand naturel de NKG2A. Le blocage de NKG2A potentialise le mécanisme d'ADCC[**] induit par cetuximab envers les cellules de CETC. Globalement, les données soutiennent l'essai de Phase I/II en cours évaluant la combinaison de monalizumab avec cetuximab chez des patients atteints d'un CETC en rechute et/ou métastatique, dont les premières données d'activité clinique seront présentées ce jour à 13h00 (heure de Chicago) pendant la session de posters « Phase I/II, II, and III Trials in Progress ».

Monalizumab en combinaison avec durvalumab :

De nouvelles données précliniques (ID : 2714) suggèrent que la combinaison de monalizumab et durvalumab pourrait être une immunothérapie puissante dans les tumeurs solides. Les lymphocytes NK et T CD8+ infiltrés dans la tumeur et exprimant NKG2A et/ou PD-1 sont présents dans plusieurs types de cancer.

Le blocage simultané des voies NKG2A/HLA-E et PD-1/PD-L1 améliore les réponses anti-tumorales des lymphocytes NK et T CD8+ in vitro et in vivo chez la souris. Ces données soutiennent le rationnel de l'essai clinique en cours évaluant la combinaison monalizumab/durvalumab dans différentes tumeurs solides.

IPH52 and IPH53, ciblage de la voie adénosine :

Des données précliniques (ID : 2718) soutiennent le développement d'anticorps anti-CD39 (IPH52) et anti-CD73 (IPH53) ciblant la voie ATP/Adénosine. Ces immunothérapies pourraient  être évaluées en combinaison avec des chimiothérapies ou d'autres immunothérapies.

Ces anticorps inhibent l'activité enzymatique des formes solubles et membranaires de leur enzyme cible respective. In vitro, ils restaurent la prolifération des lymphocytes T inhibée par l'hydrolyse de l'ATP en adénosine, un puissant immunosuppresseur. In vitro, IPH53 est plus efficace que les anticorps anti-CD73 de référence actuellement en développement clinique. De plus, IPH52, un anticorps anti-CD39 « first-in-class », maintient une concentration importante d'ATP extracellulaire qui potentialise la réponse immunitaire en améliorant l'activation des cellules dendritiques et la prolifération des lymphocytes T. Enfin, la combinaison d'IPH52 et IPH53 lève l'inhibition des cellules immunitaires dépendante de l'adénosine.

Les anticorps IPH52 et IPH53 ont été humanisés et sont en cours de développement préclinique.

Siglec-9, un nouveau point de contrôle pour l'immunothérapie des cancers :

Des données précliniques (ID : 2713) ont été présentées pour un programme d'anticorps « first-in-class » ciblant Siglec-9.

Siglec-9 est un récepteur inhibiteur exprimé par les cellules immunitaires d'origine lymphoïde et myéloïde. Il se lie aux acides sialiques dont l'expression est augmentée sur de nombreuses cellules tumorales. Ainsi, bloquer l'interaction entre Siglec-9 et ses ligands pourrait restaurer une immunité anti-tumorale.

Les données montrent que les anticorps anti-Siglec-9 générés par Innate Pharma augmentent la lyse des cellules tumorales par les cellules NK. Cette activité cytotoxique des cellules NK est potentialisée par la combinaison avec le blocage de NKG2A, un autre récepteur inhibiteur.

Siglec-9 est exprimé sur les cellules myéloïdes infiltrées dans la tumeur et est induit sur les lymphocytes T circulants de patients. Ce profil d'expression suggère un rôle sur les cellules de l'immunité innée et adaptative.

Les posters sont disponibles sur le site internet d'Innate Pharma.

À propos d'Innate Pharma :       

Innate Pharma S.A., est une société de biotechnologie en phase clinique, dédiée à l'amélioration du traitement des cancers grâce à des anticorps thérapeutiques innovants exploitant le système immunitaire inné.

Innate Pharma est spécialisée en immuno-oncologie, une approche d'immunothérapie novatrice qui vise à rétablir la capacité du système immunitaire à reconnaitre et éliminer les cellules tumorales.

Le portefeuille de la Société comprend quatre anticorps thérapeutiques « first-in-class » au stade clinique, des candidats précliniques et des technologies innovantes ayant le potentiel d'adresser un grand nombre de cancers en fort besoin médical.

Innate Pharma est pionnière dans la découverte et le développement d'inhibiteurs de points de contrôle de l'immunité (IPCI ou checkpoint inhibitors) activant le système immunitaire inné, avec une expertise unique dans la biologie des cellules NK. Cette approche lui a permis de nouer des alliances avec des sociétés leaders de la biopharmacie comme AstraZeneca, Bristol-Myers Squibb, Novo Nordisk A/S et Sanofi. La Société construit les fondations d'une société biopharmaceutique intégrée en immuno-oncologie.

Basée à Marseille, Innate Pharma compte plus de 180 collaborateurs. La Société est cotée en bourse sur Euronext Paris.

Retrouvez Innate Pharma sur www.innate-pharma.com.

Informations pratiques :

Code ISIN
Code mnémonique
LEI
FR0010331421
IPH
9695002Y8420ZB8HJE29

Disclaimer :

Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives. Bien que la Société considère que ses projections sont basées sur des hypothèses raisonnables, ces déclarations prospectives peuvent être remises en cause par un certain nombre d'aléas et d'incertitudes, de sorte que les résultats effectifs pourraient différer significativement de ceux anticipés dans lesdites déclarations prospectives. Pour une description des risques et incertitudes de nature à affecter les résultats, la situation financière, les performances ou les réalisations de Innate Pharma et ainsi à entraîner une variation par rapport aux déclarations prospectives, veuillez vous référer à la section « Facteurs de Risque » du Document de Référence déposé auprès de l'AMF et disponible sur les sites Internet de l'AMF (www.amf-france.org) et de Innate Pharma (www.innate-pharma.com).
Le présent communiqué, et les informations qu'il contient, ne constituent ni une offre de vente ou de souscription, ni la sollicitation d'un ordre d'achat ou de souscription, des actions Innate Pharma dans un quelconque pays.

Pour tout renseignement complémentaire, merci de contacter :

Relations investisseurs Contacts Presse
Innate Pharma
Dr Markus Metzger / Jérôme Marino
ATCG Press (France)
Marie Puvieux
Tel.: +33 (0)4 30 30 30 30 Mob: +33 (0)6 10 54 36 72
investors@innate-pharma.com presse@atcg-partners.com


  Consilium Strategic Communications (ROW)
  Mary-Jane Elliott / Jessica Hodgson
  Tel.: +44 (0)20 3709 5700
  InnatePharma@consilium-comms.com






[*] American Association for Cancer Research

[**] ADCC pour « antibody dependant cell cytotoxicity » soit cytotoxicité cellulaire dépendante des anticorps


Pièce jointe