SASKATOON, Saskatchewan, 27 juill. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) -- Cameco (TSX:CCO) (NYSE:CCJ) a communiqué aujourd’hui ses résultats financiers et opérationnels consolidés pour le deuxième trimestre clos le 30 juin 2018 conformément aux Normes internationales d’information financière (IFRS).

« Nos résultats reflètent l’impact de la faiblesse du marché de l’uranium et les mesures délibérées que nous avons prises dans le but d’accroître la valeur à long terme pour les actionnaires », a déclaré Tim Gitzel, président et chef de la direction de Cameco. « Nous continuons de nous attendre à générer de solides flux de trésorerie cette année à mesure que nous écoulons les stocks et maximisons l’efficacité de nos opérations. Nous n’avons toutefois pas vu l’amélioration nécessaire sur le marché de l’uranium pour relancer McArthur River et Key Lake.

« Cela signifie que nous prolongerons la suspension de la production à McArthur River et à Key Lake pour une durée indéterminée. Ce fut une décision difficile en raison de ses conséquences sur nos employés, leurs familles et les autres parties prenantes, mais nous avons estimé qu’elle était nécessaire pour assurer la viabilité à long terme de l’entreprise. Nous remercions nos employés pour leur travail acharné et leur dévouement.

« Nous croyons que nos actifs sont parmi les meilleurs au monde et nous continuerons à faire preuve du leadership qui permettra à l’entreprise d’apporter une grande valeur ajoutée à long terme. Il n’est pas question pour nous de livrer la production de nos actifs de niveau 1 sur un marché au comptant déjà saturé. Tant que nous ne serons pas en mesure de conclure des contrats à long terme qui assurent un taux de rendement acceptable pour nos propriétaires, nous n’avons pas l’intention de redémarrer notre production.

« À mesure de que l’année avance, nous continuerons d’évaluer les signaux du marché. Toutefois, nous demeurons résolus à maximiser nos flux de trésorerie, tout en maintenant notre cote de crédit de qualité afin que nous puissions autogérer le risque et préserver la valeur de nos actifs de niveau 1. »

Sommaire des résultats et des événements du deuxième trimestre :

  • Perte nette de 76 millions de dollars; perte nette ajustée de 28 millions de dollars : Les résultats ont été plombés par la baisse du bénéfice brut dans nos secteurs des services relatifs à l’uranium et aux carburants. La faiblesse persistante du marché continue d’avoir une incidence sur nos activités et a contribué à la baisse des prix réalisés pour l’uranium au cours du trimestre par rapport au deuxième trimestre de l’exercice précédent. Par ailleurs, comme prévu, le coût unitaire moyen des ventes dans notre secteur de l’uranium a été plus élevé qu’au deuxième trimestre de 2017 en raison des frais d’entretien et de maintenance liés aux sites de McArthur River et de Key Lake pendant que la production est suspendue, et aux États-Unis à présent que la production a cessé. De plus, comme prévu, nos coûts de production, d’administration directe et d’exploration ont tous baissé en raison des mesures que nous avons prises pour gérer la faiblesse de notre marché. Une charge de 41 millions de dollars liée à la mise à jour de la provision pour remise en état de Rabbit Lake et à des pertes plus élevées en raison des variations des taux de change ont donné lieu à une perte nette plus élevée ce trimestre par rapport à 2017. Sur une base ajustée, nous excluons ces frais, car ils n’ont pas d’incidence sur la trésorerie et ne reflètent pas selon nous notre rendement financier sous-jacent. La perte nette ajustée est une mesure non conforme aux IFRS, voir page 3. 

  • La suspension de McArthur River/Key Lake a été prolongée pour une durée indéterminée : Cette mesure entraînera la mise à pied permanente d’environ 550 employés des sites, y compris ceux qui sont actuellement en mise à pied temporaire depuis janvier de cette année. Des effectifs réduits d’environ 200 employés resteront en poste aux sites de McArthur River et de Key Lake afin d’assurer l’entretien et la maintenance des installations. Nous nous attendons à ce que notre part des coûts d’entretien des deux sites se situe entre 5 et 6 millions de dollars par mois une fois que ces mises à pied auront pris effet. Par ailleurs, pour réduire davantage les coûts, les effectifs du siège social de Cameco seront réduits d’environ 150 postes, y compris les salariés et les postes vacants. En raison des mises à pied aux deux sites et au siège social, nous prévoyons des coûts supplémentaires de l’ordre de 40 à 45 millions de dollars en indemnités de départ au cours du troisième trimestre. Notre partenaire en coentreprise, Orano, a accepté de prolonger la suspension et nous avons accepté de prolonger son remboursement de 5,4 millions de livres de concentré d’uranium. Orano est désormais tenu de nous rembourser, en nature, au plus tard le 31 décembre 2023.

  • Perspectives annuelles actualisées : Nous avons mis à jour notre tableau des perspectives financières pour 2018 dans notre rapport de gestion du deuxième trimestre : nos revenus consolidés devraient se situer entre 1 890 M$ et 2 140 M$; dans notre secteur de l’uranium, nous prévoyons des volumes de livraison entre 34 et 35 millions de livres, des revenus entre 1 550 M$ et 1 640 M$, un prix moyen réalisé de 46,10 $ la livre et un coût unitaire moyen des ventes entre 40 $ et 42 $ la livre. En plus de nos achats engagés, nous prévoyons acheter de 2 à 4 millions de livres d’uranium supplémentaires pour respecter nos engagements de livraison et maintenir nos stocks cibles; nous prévoyons des dépenses en capital de 80 millions de dollars; nous prévoyons que la contribution au bénéfice brut sera de 81 % pour notre secteur de l’uranium et de 19 % pour notre secteur des services relatifs aux carburants; et les flux de trésorerie provenant de l’exploitation pour 2018 devraient maintenant être de 20 % à 30 % plus élevés qu’en 2017. Pour de plus amples renseignements sur les changements, se reporter à la rubrique Perspectives pour 2018 de notre rapport de gestion du deuxième trimestre.

  • Perspectives 2019 pour la production, les volumes de livraison et les achats : En 2019, dans notre secteur de l’uranium, nous prévoyons produire 9 millions de livres et nous nous sommes engagés à acheter entre 5 et 6 millions de livres et à livrer entre 25 et 27 millions de livres. En plus de nos achats engagés, nous prévoyons acheter de 9 à 11 millions de livres d’uranium supplémentaires pour respecter nos engagements de livraison et maintenir nos stocks cibles.
Résultats financiers consolidés 
  THREE MONTHS  SIX  MONTHS  
CONSOLIDATED HIGHLIGHTSENDED JUNE 30  ENDED JUNE 30  
($ MILLIONS EXCEPT WHERE INDICATED) 2018  2017 CHANGE 2018  2017 CHANGE
Revenue 333  470 (29)% 773  862 (10)%
Gross profit 26  93 (72)% 94  148 (36)%
Net losses attributable to equity holders (76) (2)>(100%) (22) (20)(10)%
 $ per common share (basic) (0.19) (0.00)>(100%) (0.05) (0.05)-
 $ per common share (diluted) (0.19) (0.00)>(100%) (0.05) (0.05)-
Adjusted net losses (non-IFRS, see page 3) (28) (44)36% (6) (73)92%
 $ per common share (adjusted and diluted) (0.07) (0.11)36% (0.01) (0.18)94%
Cash provided by operations (after working capital changes) 57  130 (56)% 332  122 >100%
The financial information presented for the three months and six months ended June 30, 2017 and June 30, 2018 is unaudited.

BÉNÉFICE NET

Le tableau suivant indique ce qui a contribué à la variation du bénéfice net et du bénéfice net ajusté (mesure non conforme aux IFRS, voir page 3) au deuxième trimestre et au premier semestre de 2018, comparativement à la même période en 2017. 

CHANGES IN EARNINGSTHREE MONTHS ENDED SIX MONTHS ENDED 
($ MILLIONS)JUNE 30 JUNE 30 
 IFRS ADJUSTED IFRS ADJUSTED 
Net losses – 2017 (2) (44) (20) (73)
Change in gross profit by segment    
(We calculate gross profit by deducting from revenue the cost of products and services sold, and depreciation and amortization (D&A))
UraniumHigher (lower) sales volume (11) (11) 1  1 
 Higher (lower) realized prices ($US) (11) (11) 62  62 
 Foreign exchange impact on realized prices (11) (11) (30) (30)
 Higher costs (31) (31) (64) (64)
 Change – uranium (64) (64) (31) (31)
Fuel servicesHigher (lower) sales volume (6) (6) 1  1 
 Higher (lower) realized prices ($Cdn) 5  5  (9) (9)
 Higher costs (6) (6) (1) (1)
 Change – fuel services (7) (7) (9) (9)
Lower administration expenditures 13  13  18  18 
Lower exploration expenditures 2  2  3  3 
Change in reclamation provisions (56) -  (51) - 
Higher earnings from equity-accounted investee 3  3  4  4 
Change in gains or losses on derivatives (48) 16  (87) 21 
Change in foreign exchange gains or losses 22  22  31  31 
Gain on restructuring of JV Inkai -  -  49  - 
Gain on customer contract restructuring in 2018 -  -  6  6 
Change in income tax recovery or expense 41  11  52  11 
Other 20  20  13  13 
Net losses – 2018 (76) (28) (22) (6)

BÉNÉFICE NET AJUSTÉ (MESURE NON CONFORME AUX IFRS)

Le bénéfice net ajusté est une mesure qui ne présente pas de signification normalisée ou de base de calcul cohérente selon les normes IFRS (mesures non conformes aux IFRS). Nous utilisons cette mesure comme un moyen utile de comparer notre performance financière d’une période à l’autre. Nous estimons qu’en plus des mesures classiques préparées conformément aux normes IFRS, certains investisseurs utilisent ces renseignements pour évaluer notre performance. Le bénéfice net ajusté est notre bénéfice net attribuable aux actionnaires, ajusté pour mieux refléter la performance financière sous-jacente pour la période considérée. La mesure du bénéfice ajusté reflète la correspondance entre le bénéfice net de notre programme de couverture et les flux de devises étrangères pour la période de référence concernée. Elle a aussi été ajustée en fonction des travaux de récupération de Rabbit Lake et des sites américains qui se sont fragilisés, des gains découlant de la restructuration de JV Inkai et des impôts sur les ajustements.

Le bénéfice net ajusté constitue une information supplémentaire non normalisée. Il ne doit pas être examiné de façon isolée et ne doit pas remplacer les renseignements financiers préparés selon les normes comptables. D’autres entreprises peuvent calculer cette mesure différemment et il se peut donc que vous ne puissiez pas effectuer une comparaison directe avec des mesures similaires présentées par ces entreprises.

Le tableau suivant rapproche le bénéfice net ajusté pour le second trimestre et le premier semestre de 2018 et le compare aux mêmes périodes en 2017.

  THREE MONTHS SIX MONTHS 
  ENDED JUNE 30 ENDED JUNE 30 
($ MILLIONS)2018 2017 2018 2017 
Net losses attributable to equity holders(76)(2)(22)(20)
Adjustments     
 Adjustments on derivatives20 (44)42 (66)
 Reclamation provision adjustments44 (12)45 (6)
 Gain on restructuring of JV Inkai- - (49)- 
 Income taxes on adjustments(16)14 (22)19 
Adjusted net losses(28)(44)(6)(73)

Chaque trimestre, nous sommes tenus de mettre à jour les provisions de remise en état pour toutes les activités en fonction des nouvelles estimations des flux de trésorerie, des taux d’actualisation et d’inflation. Il en résulte normalement un rajustement d’une obligation liée à la mise hors service d’une immobilisation en plus du solde de la provision. Lorsque les actifs d’une exploitation ont été radiés en raison d’une perte de valeur, comme c’est le cas pour nos exploitations de Rabbit Lake et de US ISR, l’ajustement est inscrit directement dans l’état des résultats comme « autres charges (produits) d’exploitation ». Au cours du deuxième trimestre, notre estimation des coûts de déclassement de Rabbit Lake a augmenté en raison d’une révision prévue de son plan préliminaire de déclassement qui a été soumis aux autorités de réglementation compétentes. Voir la note 9 de nos états financiers provisoires pour de plus amples renseignements. Ce montant a été exclu de notre mesure du bénéfice net ajusté.

Faits saillants de certains segments 

   THREE MONTHS SIX MONTHS 
   ENDED JUNE 30 ENDED JUNE 30 
HIGHLIGHTS 2018 2017CHANGE 2018 2017CHANGE
UraniumProduction volume (million lbs)  2.9 7.1(59)% 5.3 13.8(62)%
 Sales volume (million lbs)1  5.3 6.1(13)% 11.9 11.81%
 Average realized price($US/lb) 34.93 36.51(4)% 39.38 35.5011%
  ($Cdn/lb) 44.91 49.11(9)% 50.04 47.366%
 Revenue ($ millions)1  237 298(20)% 596 5587%
 Gross profit ($ millions)  20 84(76)% 98 128(23)%
Fuel servicesProduction volume (million kgU)  2.3 2.25% 6.2 4.829%
 Sales volume (million kgU)1  2.1 2.7(22)% 4.5 4.35%
 Average realized price($Cdn/kgU) 32.63 30.467% 29.40 31.50(7)%
 Revenue ($ millions)1  68 82(17)% 133 137(3)%
 Gross profit ($ millions)  17 24(29)% 30 38(21)%
1 There were no significant intersegment transactions in the periods shown. Please see our second quarter MD&A for more information.

Analyse par la direction de la situation financière et des résultats d’exploitation
Le rapport de gestion et les états financiers intérimaires consolidés résumés non vérifiés fournissent une explication détaillée de nos résultats d’exploitation pour la période de trois mois et la période de six mois terminées le 30 juin 2018, par rapport aux périodes correspondantes de l’exercice précédent. Ce communiqué de presse doit être lu conjointement avec ces documents, ainsi qu’avec nos états financiers consolidés vérifiés et notes pour l’exercice clos le 31 décembre 2017, le rapport de gestion du premier trimestre et annuel et notre plus récente notice annuelle, qui sont tous disponibles sur notre site Internet à l’adresse cameco.com, ou sur SEDAR (sedar.com) ou encore sur EDGAR (sec.gov/edgar.shtml).

Personnes qualifiées
Les renseignements techniques et scientifiques dont il est question dans le présent document pour les biens matériels de McArthur River/Key Lake ont été approuvés par la personne suivante, qui est une personne qualifiée aux fins du Règlement 43-101 :

  • Greg Murdock, directeur de la mine, McArthur River, Cameco 

Renseignements relatifs au dividende annuel
En 2017, notre conseil d’administration a réduit le dividende prévu à 0,08 $ par action ordinaire qui est versé chaque année. La décision du Conseil de déclarer un dividende sera fondée sur nos flux de trésorerie, notre situation financière, notre stratégie et d’autres facteurs pertinents, notamment un alignement approprié avec la nature cyclique de nos bénéfices. Par conséquent, le dividende sera pris en compte lors de la publication des résultats du troisième trimestre.

Avertissement relatif aux énoncés prospectifs
Ce communiqué de presse inclut des déclarations et des renseignements sur nos attentes futures, que nous appelons énoncés prospectifs. Ces énoncés prospectifs se fondent sur notre point de vue actuel, qui peut être amené à changer considérablement; les résultats et événements réels peuvent différer sensiblement de ceux que nous prévoyons à l’heure actuelle. Voici quelques exemples d’énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse : la suspension de la production à McArthur River et à Key Lake pour une durée indéterminée; nous devons prendre cette mesure pour assurer la pérennité de l’entreprise; nous croyons que nos actifs sont parmi les meilleurs au monde et nous continuerons de faire preuve du leadership nécessaire pour permettre à la société d’apporter une grande valeur ajoutée à long terme; il n’est pas question pour nous de livrer la production de nos actifs de niveau 1 sur un marché au comptant déjà saturé; tant que nous ne serons pas en mesure de conclure des contrats à long terme qui assurent un taux de rendement acceptable pour nos propriétaires, nous n’avons pas l’intention de redémarrer notre production; nos attentes en ce qui concerne les flux de trésorerie en 2018; que nous prévoyons que notre part des coûts pour assurer l’entretien des sites McArthur River et Key Lake se situera entre 5 et 6 millions de dollars par mois une fois que les mises à pied permanentes auront pris effet; que nous prévoyons des coûts supplémentaires de l’ordre de 40 à 45 millions de dollars en indemnités de départ au cours du troisième trimestre; la date prévue pour le remboursement de l’uranium fourni à Orano; la discussion sous la rubrique Perspectives annuelles mises à jour; la discussion sous la rubrique Perspectives de 2019 pour la production, les volumes de livraison et les achats; le moment opportun et les facteurs à prendre en compte concernant la détermination de tout dividende à déclarer en 2018 et les dates prévues pour l’annonce de nos résultats trimestriels restants de 2018. Les risques importants qui pourraient entraîner un résultat différent incluent : des changements inattendus dans l’approvisionnement en uranium, la demande, les contrats à long terme et les prix; des changements inattendus dans notre production, nos achats, nos ventes, nos coûts, nos estimations des réserves minérales, et les règlements ou politiques du gouvernement; des restrictions commerciales, y compris les résultats de l’enquête ouverte par le département du Commerce des États-Unis en vertu de l’article 232 de la Trade Expansion Act; les taxes et les taux de change; nos attentes relatives aux indemnités de départ qui seront encourues au troisième trimestre s’avèrent inexactes; nos attentes relatives aux coûts d’entretien mensuels de la mine McArthur River et de l’usine de concentration de Key Lake s’avèrent inexactes; le risque de litiges ou de réclamations d’arbitrage contre nous qui ont un résultat défavorable; le risque que nos contreparties contractuelles ne respectent pas leurs engagements; le risque que nous modifiions nos plans ou nos stratégies; le risque que nos stratégies échouent ou aient des conséquences imprévues; et le risque que nos estimations et nos prévisions s’avèrent inexactes. Dans la présentation des énoncés prospectifs, nous avons formulé des hypothèses importantes qui pourraient se révéler erronées : la demande, l’offre, la consommation, les contrats à long terme et les prix de l’uranium; notre production, nos achats, nos ventes et nos coûts; les taxes et les taux de change; l’exactitude de nos estimations des réserves minérales; les conditions du marché et les autres facteurs sur lesquels nous avons fondé nos plans et nos perspectives d’avenir; le succès de nos plans et stratégies; l’accord de nos partenaires avec nos plans et stratégies; les frais d’entretien mensuels de la mine McArthur River et de l’usine de Key Lake; les coûts liés aux indemnités de départ au troisième trimestre; l’absence de nouveaux règlements, politiques ou décisions gouvernementales défavorables; l’issue favorable de tout litige ou réclamation d’arbitrage contre nous; et notre capacité à exécuter les contrats selon les modalités convenues. Nous vous recommandons également de consulter notre tout dernier rapport de gestion annuel et du premier et deuxième trimestre, ainsi que notre notice annuelle. Ces documents comprennent une présentation des autres risques significatifs qui pourraient amener les résultats réels à différer sensiblement de nos attentes actuelles et des autres hypothèses importantes que nous avons émises. Les énoncés prospectifs visent à vous aider à comprendre les opinions actuelles de la direction sur nos perspectives à court et à long termes, et sont susceptibles de ne pas être appropriés à d’autres fins. Nous ne mettrons pas nécessairement ces énoncés à jour, à moins que les lois sur les valeurs mobilières ne l’exigent.

Conférence téléphonique
Nous vous invitons à participer à notre conférence téléphonique du deuxième trimestre, le 26 juillet 2018 à 8 h (heure de l’Est).

Tous les investisseurs et les représentants des médias sont invités à y participer. Pour participer à la conférence téléphonique, veuillez composer le 1 800 319-4610 (Canada et États-Unis) ou le 604 638-5340. Un opérateur acheminera votre appel. Les diapositives et une webémission en direct de la conférence téléphonique seront accessibles au moyen d’un lien affiché sur le site cameco.com. Vous trouverez ce lien sur notre page d’accueil le jour de la conférence téléphonique.

Un enregistrement de la conférence téléphonique sera disponible :

  • sur notre site Internet cameco.com, peu après la conférence téléphonique
  • en différé jusqu’au 26 août 2018 à minuit (heure de l’Est), en composant le 1 800 319-6413 (Canada et États-Unis) ou le 604 638-9010 (code d’accès : 2376).

Dates de publication des rapports trimestriels de 2018
Nous prévoyons annoncer nos résultats financiers et d’exploitation consolidés du troisième trimestre avant l’ouverture des marchés le 2 novembre 2018. La date de 2019 pour l’annonce de nos résultats financiers et opérationnels consolidés pour le quatrième trimestre et l’exercice 2018 sera présentée dans notre rapport de gestion du troisième trimestre de 2019. Les dates de publication sont sujettes à modification.

Profil
Cameco est l’exploitant de la mine McArthur River et de l’usine de concentration de Key Lake qui traite tout le minerai de McArthur River jusqu’au concentré d’uranium. Cameco détient 70 % de McArthur River et 83 % de Key Lake. Orano Canada Inc. détient le reste. Ensemble, en 2017, l’exploitation a produit 16,1 millions de livres d’uranium (part de Cameco : 11,2 millions de livres).

Cameco est l’un des plus importants producteurs d’uranium au monde, un important fournisseur de services de conversion et l’un des deux fabricants de combustible Candu au Canada. Notre position concurrentielle repose sur notre participation majoritaire dans les plus grandes réserves au monde à teneur élevée et sur nos faibles coûts d’exploitation. Nos produits d’uranium servent à produire de l’électricité propre dans des centrales nucléaires du monde entier. Nos actions se négocient aux bourses de Toronto et de New York. Notre siège social se situe à Saskatoon, en Saskatchewan.

Tels qu’utilisés dans le présent communiqué de presse, les termes « nous », « notre », « nos », l’« Entreprise » et « Cameco » désignent Cameco Corporation et ses filiales, sauf indication contraire.

Personne-ressource auprès des investisseurs :  
Rachelle Girard 
306 956-6403

Personne-ressource auprès des médias : 
Carey Hyndman 
306 956-6317