MONTRÉAL, 07 août 2018 (GLOBE NEWSWIRE) -- SEMAFO inc. (TSX:SMF) (OMX:SMF) a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers et opérationnels pour le trimestre terminé le 30 juin 2018. Tous les montants sont en dollars américains, à moins d’indication contraire.

Survol du deuxième trimestre de 2018

• Production d’or de 45 700 onces comparativement à 47 600 onces à la même période en 2017

• Ventes d’or de 58,5 millions $ comparativement à 59,3 millions $ à la même période en 2017

• Coût de maintien tout inclus1 de 1 103 $ par once vendue comparativement à 1 074 $ à la même période en 2017

• Flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles2 de 15,8 millions $ ou 0,05 $ par action1 comparativement à 23,6 millions $ ou 0,07 $ par action1 à la même période en 2017

• Perte nette ajustée attribuable aux actionnaires1 de 6,3 millions $, ou une perte de 0,02 $ par action1, comparativement à une perte nette ajustée1 de 2,9 millions $ ou une perte de 0,01 $ par action1 à la même période en 2017

• Signature d’un contrat de services d’exploitation minière souterraine avec AUMS pour le projet souterrain à Siou

• La zone Osaanpalo, dans le secteur proximal de Boungou, a livré une teneur de 17,17 g/t Au sur 3,0 mètres

• La zone Baali, dans le secteur régional de Boungou, a livré des valeurs atteignant 7,58 g/t Au sur 9,4 mètres

Mine Boungou

Au 30 juin 2018 :

• La première coulée d’or a eu lieu le 28 juin 2018

• La construction et la mise en service de la mine sont terminées à 100 %

• Le budget des dépenses en immobilisations pour la construction a été respecté

• La prédécouverture est terminée; les 18 millions de tonnes projetées ont été extraites

• La construction est terminée, avec 5,6 millions d’heures/personne (18 mois) sans accident de travail avec perte de temps

Le coût de maintien tout inclus, la perte nette ajustée attribuable aux actionnaires, la perte de base ajustée par action et les flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles par action sont des mesures financières non conformes aux IFRS pour lesquelles il n'existe pas de définition normalisée en vertu des IFRS. Se reporter à la section « Mesures non conformes aux IFRS » du rapport de gestion de la Société, note 19.
2Les flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles excluent les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement.

Mana, Burkina Faso
Opérations minières

  Trimestres terminés Semestres terminés
  les 30 juin les 30 juin
         
  20182017Variation 20182017Variation
Données d’exploitation        
Extraction minière        
Stérile extrait (tonnes) 5 121 300 3 947 600 30 % 10 327 100 8 586 000 20 %
Minerai extrait (tonnes) 478 200 503 200 (5 %) 1 070 500 982 600 %
Ratio de découverture opérationnel 10,7 7,8 37 % 9,6 8,7 10 %
Activités de découverture capitalisées        
Matériel stérile – Siou (tonnes)  4 547 200 (100 %)  8 353 100 (100 %)
Matériel stérile – Wona (tonnes) 3 513 700 2 583 000 36 % 6 717 900 3 714 300 81 %
  3 513 700 7 130 200 (51 %) 6 717 900 12 067 400 (44 %)
Ratio de découverture global 18,1 22,0 (18 %) 15,9 21,0 (24 %)
         
Traitement du minerai        
Minerai traité (tonnes) 604 200 481 400 26 % 1 216 200 1 117 700 %
Matériel à basse teneur (tonnes) 32 600 194 100 (83 %) 72 300 289 600 (75 %)
Tonnes traitées (tonnes) 636 800 675 500 (6 %) 1 288 500 1 407 300 (8 %)
Teneur traitée (g/t) 2,35 2,31 % 2,30 2,43 (5 %)
Récupération (%) 95 95  96 94 %
Onces d’or produites 45 700 47 600 (4 %) 91 200 103 000 (11 %)
Onces d’or vendues 45 100 46 900 (4 %) 92 000 101 600 (9 %)
         
Statistiques (en dollars)        
Prix de vente moyen réalisé (par once) 1 298 1 265 % 1 317 1 242 %
Coût comptant d’exploitation
 (par tonne traitée)¹
 56 43 30 % 55 48 15 %
Coût comptant d’exploitation incluant les  frais de découverture (par tonne  traitée)1 70 64 % 69 64 %
Coût comptant total (par once vendue)¹ 858 703 22 % 853 701 22 %
Coût de maintien tout inclus
 (par once vendue)¹
 1 103 1 074 % 1 093 976 12 %
Dotation aux amortissements
 (par once vendue)²
 499 527 (5 %) 520 491 %


1Le coût comptant d'exploitation, le coût comptant total et le coût de maintien tout inclus sont des mesures financières non conformes aux IFRS pour lesquelles il n'existe pas de définition normalisée en vertu des IFRS. Se reporter à la section « Mesures non conformes aux IFRS » du rapport de gestion de la Société, note 19.
2La dotation aux amortissements par once vendue est une mesure non conforme aux IFRS pour laquelle il n'existe pas de définition normalisée en vertu des IFRS et qui correspond à la charge d'amortissement par once vendue.

Résultats du deuxième trimestre de 2018

Tel que prévu, au deuxième trimestre de 2018, le nombre de tonnes traitées était en baisse de 6 % reflétant la dureté du minerai. Par conséquent, le nombre d’onces d’or produites et vendues a aussi diminué comparativement à la même période en 2017. Les charges d’exploration minière plus élevées sont principalement attribuables au ratio de découverture opérationnel plus élevé et à la dureté du minerai. La hausse du ratio de découverture opérationnel et la diminution des activités de découverture capitalisées reflètent le fait que plus d’activités opérationnelles sont effectuées que d’activités de découverture, conformément au plan d’exploitation minière.

Tel que prévu, au deuxième trimestre de 2018, le coût de maintien tout inclus s’est établi à 1 103 $ par once vendue, comparativement à 1 074 $ par once vendue à la même période en 2017. Ceci s’explique par une hausse du coût comptant d’exploitation par tonne, résultant principalement du ratio de découverture opérationnel plus élevé, en partie compensée par une réduction des dépenses en immobilisations de maintien.

La Société réitère sa confiance d’atteindre ses objectifs ciblés pour 2018 en produisant entre 235 000 et 265 000 onces d’or à un coût de maintien tout inclus entre 900 $ et 940 $ par once (production consolidée).

Mine Boungou

La construction et la mise en service de la mine ont toutes deux été menées à terme au deuxième trimestre de 2018. La première coulée d’or a eu lieu le 28 juin, soit légèrement en avance sur l’échéancier, et nous nous attendons à débuter la production commerciale en août. En résumé, les progrès suivants ont été réalisés :

Au 30 juin 2018 :

• La construction et la mise en service de la mine sont terminées à 100 %

• Le développement s’est fait en respect des budgets; 229 millions $ des 231 millions $ de dépenses en immobilisations prévues ont été encourues

• Le recrutement et la formation des employés de l’entrepreneur minier sont terminés

• La prédécouverture est terminée; les 18 millions de tonnes projetées ont été extraites

  •    205 500 tonnes de minerai ont été empilées

• La construction est terminée, avec 5,6 millions d’heures/personne (18 mois) sans accident de travail avec perte de temps

Développement souterrain à Siou

Durant le deuxième trimestre de 2018, nous avons continué d’avancer le développement du projet souterrain à Siou, en gardant comme objectif d’atteindre la pleine capacité de production au premier trimestre de 2020. En particulier, les progrès suivants ont été réalisés :

•  Signature d’un contrat de services d’exploitation minière souterraine avec AUMS

•  Achèvement des travaux d’ingénierie détaillée requis pour démarrer le développement

•  Achèvement du recrutement du personnel clé en ingénierie

• Construction des soubassements pour les infrastructures

L’étude d’évaluation des impacts environnementaux et sociaux (ÉIES) devrait être déposée en août.

Exploration

Mine Boungou

Le groupe de permis Tapoa est constitué de quatre permis contigus – Boungou, Dangou, Pambourou et Bossoari – couvrant la ceinture de Diapaga sur une distance latérale d’environ 70 kilomètres au Burkina Faso. Le programme d’exploration 2018 à Tapoa est le premier programme de forage d’envergure réalisé sur la propriété et fait suite à deux ans de travaux de terrain détaillés incluant de la cartographie, des tranchées, des levés géophysiques, de l’échantillonnage de sols et du forage à la mototarière. Deux secteurs étaient initialement ciblés pour l’exploration : Tawori et Dangou.

Boungou proximal

En tout, 22 trous de forage RC (2 948 mètres) ont été complétés à Tawori, afin de vérifier une structure faiblement inclinée vers l’ouest surnommée la zone Osaanpalo, qui est exposée en surface à quatre kilomètres au nord de la mine Boungou. La nature de la minéralisation dans la zone Osaanpalo, qui présente de l’altération en biotite et du cisaillement ainsi que de la silicification, de la séricitisation et de la minéralisation en pyrrhotite-arsénopyrite, montre des similitudes avec la zone de cisaillement Boungou. Jusqu’à présent, des valeurs aurifères significatives ont été obtenues au sein de la structure et indiquent que la minéralisation est orientée vers le nord.

Tableau 1 : Faits saillants – Zone Osaanpalo1,2

SondageDe (m)À (m)Longueur (m)Au (g/t)
TPA136768,0079,0011,001,01
TPA137034,0044,0010,002,17
TPA13715,0012,007,001,20
TPA137722,0024,002,003,12
TPA13780,004,004,001,15
TPA140246,0049,003,0017,17
TPA140476,0082,006,002,10
TPA140756,0057,001,0019,20

1. Toutes les longueurs sont dans l’axe de forage et l’épaisseur réelle n’a pas encore été établie.
2. Tous les résultats d’analyse ont été écrêtés à un seuil de teneur de 45 g/t Au.

La zone Osaanpalo fournit une indication du potentiel à Tapoa, en particulier dans le secteur proximal de la mine Boungou et de ses infrastructures. La découverte montre que de multiples structures aurifères situées près de la surface, comme celles à Boungou, sont présentes sur la propriété et pourraient rapidement contribuer aux réserves aurifères déjà importantes à Tapoa. D’autres travaux de forage en suivi sont en cours à Osaanpalo afin de déterminer l’étendue de la structure.

Boungou régional

Le permis Dangou est situé environ 30 kilomètres à l’est-nord-est de la mine Boungou. Les travaux antérieurs à Dangou ont démontré que le secteur était formé de roches intrusives intermédiaires à mafiques et de coulées volcaniques mafiques. L’échantillonnage de sols et à la mototarière dans le secteur a révélé la présence d’une série d’anomalies en or orientées ouest-nord-ouest, coïncidant avec des hausses de chargeabilité en polarisation provoquée. À la fin du deuxième trimestre de 2018, 88 trous de forage RC et deux forages carottés (10 561 mètres) avaient été complétés pour vérifier les anomalies les plus prometteuses.

Les résultats d’analyse issus de ces travaux de forage montrent que le secteur dans son ensemble est fortement anomal en or. De plus, de la minéralisation aurifère significative a été observée dans des intervalles de roches intrusives altérées et localement cisaillées.

Tableau 2 : Faits saillants – Secteur Dangou1,2

SondageDe (m)À (m)Longueur (m)Au (g/t)Zone
TPA141990,0096,006,002,62Baali
TPA142299,00105,006,001,92 
TPA144335,0040,005,006,15 
TPA144846,0053,007,002,44 
TPA144957,0062,005,001,79 
TPA145617,0024,007,001,59 
TPADD001146,00155,409,407,58Baali

1. Toutes les longueurs sont dans l’axe de forage et l’épaisseur réelle n’a pas encore été établie.
2. Tous les résultats d’analyse sont inférieurs au seuil d’écrêtage de 45 g/t Au.

Parmi ces résultats, la découverte de la zone Baali semble très prometteuse, avec une large zone d’altération en biotite et de minéralisation aurifère. Bien que la géométrie de la zone reste à déterminer, le suivi par forage carotté suggère qu’il s’agit d’une zone subverticale de gabbros et de basaltes altérés. Le secteur Dangou a aussi livré des valeurs significatives provenant de veines de quartz minéralisées dans un gabbro cisaillé (TPA1456) et de sulfures disséminés et en filonnets dans un gabbro (TPA1443). Ces dernières, ainsi que d’autres intersections significatives obtenues lors des travaux de forage, feront l’objet d’un suivi au cours des prochains mois.

Ces résultats démontrent clairement le potentiel pour différents styles de minéralisation aurifère à Tapoa. Les efforts à venir continueront de miser sur l’identification et la compréhension de nouvelles zones aurifères qui pourraient potentiellement contribuer à l’inventaire de réserves sur la propriété.

Projet Mana

Mana - Siou
Au cours du trimestre, 5 trous de forage carotté (3 114 mètres) ont été forés dans le secteur d’intérêt ciblé à Siou Nord. Jusqu’à présent, mis à part quelques valeurs aurifères isolées, aucune minéralisation significative n’a été observée le long du couloir. Trois sondages restent à venir, après quoi le potentiel de cette cible sera réévalué pour de futurs travaux.

Mana – Exploration régionale

Une série de cibles satellites, situées à distance de transport par camion de l’usine Mana, ont été vérifiées. En tout, 68 trous de forage RC totalisant 9 243 mètres et 3 forages carottés totalisant 709 mètres ont été complétés. Des résultats d’analyse significatifs ont été obtenus dans une zone appelée Doumakélé, où l’on observe des intrusifs hématisés et pyritisés avec des enclaves volcaniques et qui est située à 25 kilomètres au sud-est de l’usine. Les meilleurs résultats comprennent des valeurs de 2,02 g/t Au sur 5 mètres (MRC18-5107), 8,69 g/t Au sur 3,7 mètres et 4,19 g/t Au sur 4,5 mètres (WDC-976), et 6,38 g/t Au sur 10,7 mètres (WDC-980). La plupart des sondages ont été forés dans différentes directions afin d’établir la géométrie de la minéralisation; ainsi l’épaisseur réelle reste à déterminer. L’objectif visé consiste à identifier des zones satellites situées près de la surface, d’où le minerai pourrait facilement être transporté à l’usine existante. Le potentiel économique à Doumakélé sera évalué lorsque les travaux de forage visant à mieux définir la zone auront été complétés.

Yactibo (projet Nabanga)

La propriété Yactibo englobe le gîte Nabanga, où des ressources minérales présumées de 590 000 onces à une teneur de 10,0 g/t Au (1,84 million de tonnes selon un seuil de coupure de 5 g/t Au) ont été définies. Le programme de 2018 avait pour but de vérifier une nouvelle interprétation suggérant une plongée vers le nord moins abrupte, de telle sorte que les filons à haute teneur pourraient se prolonger au-delà de 200 mètres ainsi que latéralement.

Jusqu’à présent, 25 trous de forage carotté totalisant 7 148 mètres ont été forés le long de la structure Nabanga. Les résultats d’analyse ont été reçus pour 20 des 25 sondages forés jusqu’à présent, et sept autres sondages seront complétés au début du quatrième trimestre, après la fin de la saison des pluies.

Les résultats semblent confirmer la plongée plus faible de la minéralisation, bien que les teneurs semblent diminuer graduellement en profondeur. D’autres travaux de forage sont prévus au quatrième trimestre de l’année, suivant la fin de la saison des pluies. Une mise à jour de nos estimations de ressources est prévue lorsque ce programme aura été complété.

Le rapport de gestion de SEMAFO, ses états financiers consolidés ainsi que d’autres renseignements financiers pertinents sont disponibles sur le site web de la Société dans la section « Investisseurs » à l’adresse www.semafo.com. Ces rapports et d’autres documents produits par la Société sont aussi disponibles à l’adresse www.sedar.com.

Conférence téléphonique du deuxième trimestre de 2018

Une conférence téléphonique aura lieu demain, le 8 août 2018, à 8 h 00 HAE pour discuter du présent communiqué de presse. Les parties intéressées sont invitées à composer les numéros suivants afin de prendre part à la conférence :

Tél. local & outremer :  +1 (647) 788 4922  
Tél. Amérique du Nord : 1 (877) 223 4471
Webdiffusion : www.semafo.com
Retransmission : 1 (800) 585 8367 ou +1 (416) 621 4642 
Code d’accès à la retransmission : 7370499
Expiration de la retransmission : 8 septembre 2018

À propos de SEMAFO
SEMAFO est une société minière canadienne menant des activités de production et d'exploration aurifères en Afrique occidentale. La Société exploite la mine Mana au Burkina Faso, laquelle inclut le gisement satellite à haute teneur de Siou, et planifie la production commerciale à la mine Boungou au troisième trimestre de 2018. La priorité stratégique de SEMAFO consiste à maximiser la valeur pour ses actionnaires par la gestion efficace de ses actifs existants ainsi que la recherche d'occasions de croissance organique et stratégique.

MISE EN GARDE CONCERNANT LES ÉNONCÉS PROSPECTIFS
Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs comprennent des mots ou expressions tels que « objectifs ciblés », « continué d’avancer », « développement », « en gardant comme objectif », « démarrer », « devrait », « indication », « potentiel », « pourraient », « rapidement », « contribuer », « en cours », « prometteuses », « suggère », « feront », « afin de », « avait pour but de », « autres », « semblent », « sont prévus », « recherche », « croissance », « occasions » et d'autres expressions similaires. Les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats ou les événements futurs diffèrent sensiblement des attentes actuelles explicitement ou implicitement exprimées dans ces énoncés prospectifs comprennent la capacité d’atteindre nos objectifs ciblés pour 2018 en produisant entre 235 000 et 265 000 onces d’or à un coût de maintien tout inclus entre 900 $ et 940 $ par once (production consolidée), la capacité de débuter la production commerciale à la mine Boungou en août,  la capacité d’atteindre la pleine capacité de production à la mine souterraine de Siou au premier trimestre de 2020, la capacité de déposer l’étude d’ÉIES sur le projet Siou en août 2018, la possibilité que la zone Osaanpalo puisse contribuer rapidement aux réserves aurifères à Tapoa, la possibilité que les travaux de forage en suivi à Osaanpalo permettent de déterminer l’étendue de la structure, la possibilité que les efforts d’exploration à venir à Tapoa permettent d’identifier et de comprendre les nouvelles zones aurifères qui pourraient s’ajouter à l’inventaire de réserves sur la propriété, la possibilité que le programme d’exploration régionale à Mana permette d’identifier de nouvelles zones satellites près de la surface d’où le minerai pourrait être facilement transporté à l’usine existante, la possibilité que le programme d’exploration 2018 à Yactibo permette de confirmer notre nouvelle interprétation du gîte Nabanga, la capacité de réaliser notre priorité stratégique, les fluctuations du prix de l'or, des devises et des coûts d'exploitation, les risques liés à l'industrie minière, l'incertitude liée aux estimations de réserves et de ressources minérales, les délais, la stabilité politique et sociale en Afrique (incluant notre capacité à conserver ou renouveler nos licences et permis), et les autres risques décrits dans les documents de SEMAFO déposés auprès des autorités canadiennes de règlementation en valeurs mobilières. Pour obtenir des renseignements additionnels au sujet de ces risques et d’autres risques potentiels, les lecteurs sont invités à consulter le rapport de gestion annuel 2017 de SEMAFO, les mises à jour incluses dans les rapports de gestion des premier et deuxième trimestres de 2018 de SEMAFO, ainsi que les autres documents déposés auprès des autorités canadiennes de règlementation en valeurs mobilières, disponibles à l’adresse www.sedar.com. Ces documents sont également disponibles sur notre site web à l’adresse www.semafo.com. SEMAFO décline toute obligation de mettre à jour ou de réviser ces énoncés prospectifs, sauf exigences légales.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
SEMAFO
John Jentz
Vice-président, Développement corporatif & Relations avec les investisseurs
Courriel : John.Jentz@semafo.com

Ruth Hanna
Analyste, Relations avec les investisseurs
Courriel : Ruth.Hanna@semafo.com
Tél. local & outremer : +1 (514) 744 4408
Sans frais en Amérique du Nord : 1 (888) 744 4408
Site Internet : www.semafo.com

Résultats consolidés et opérations minières

Faits saillants financiers et opérationnels

  Trimestres terminés Semestres terminés
  les 30 juin les 30 juin
  2018 2017 Variation 2018 2017 Variation
         
Onces d’or produites 45 700 47 600 (4 %) 91 200 103 000 (11 %)
Onces d’or vendues 45 100 46 900 (4 %) 92 000 101 600 (9 %)
          
(en milliers de dollars, à l’exception des montants par action)         
Produits – Ventes d’or 58 517 59 315 (1 %) 121 215 126 201 (4 %)
         
Charges d’exploitation minière 36 139 30 573 18 % 72 773 66 138 10 %
Redevances gouvernementales 2 540 2 389 % 5 684 5 081 12 %
Dotation aux amortissements des  immobilisations corporelles 22 583 24 795 (9 %) 48 011 50 063 (4 %)
Rémunération fondée sur des  actions 613 (1 095) —  2 031 124 1 538 %
Autres 4 200 3 408 23 % 8 339 7 335 14 %
         
Résultat opérationnel (7 558)(755)(901 %) (15 623)(2 540)(515 %)
         
Produits financiers (612)(800)(24 %) (1 253)(1 536)(18 %)
Charges financières 287 321 (11 %) 600 645 (7 %)
(Gain) perte de change 1 292 (6 103) —  864 (6 932) — 
Charge (recouvrement) d’impôt  sur le résultat 2 588 (3 521) —  179 (1 681) — 
           
Résultat net de la période (11 113)9 348  —  (16 013)6 964  — 
           
           
Résultat net attribuable aux  actionnaires (10 431)8 854  —  (15 141)6 163  — 
Résultat de base par action (0,03)0,03  —  (0,05)0,02  — 
Résultat dilué par action (0,03)0,03  —  (0,05)0,02  — 
           
Montants ajustés          
Résultat opérationnel ajusté¹ (7 696)(2 754)(179 %) (15 664)(4 643)(237 %)
Résultat net ajusté attribuable aux  actionnaires¹ (6 317)(2 893)(118 %) (12 865)(7 267)(77 %)
 Par action¹ (0,02)(0,01)(100 %) (0,04)(0,02)(100 %)
         
Flux de trésorerie        
Flux de trésorerie liés aux  activités opérationnelles² 15 839 23 614(33 %) 34 230 46 761 (27 %)
 Par action¹ 0,05 0,07(29 %) 0,11 0,14 (21 %)


1Le résultat opérationnel ajusté, le résultat net ajusté attribuable aux actionnaires, le résultat ajusté de base par action et les flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles par action sont des mesures financières non conformes aux IFRS pour lesquelles il n’existe pas de définition normalisée en vertu des IFRS. Se reporter à la section « Mesures non conformes aux IFRS » du rapport de gestion de la Société, note 19.
2Les flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles excluent les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement.


États consolidés intermédiaires de la situation financière    
(en milliers de dollars américains – non audité)    
     
  Au Au 
  30 juin 31 décembre 
  2018 2017 
  $ $ 
      
Actif    
     
Actifs courants    
Trésorerie et équivalents de trésorerie 108 871 198 950 
Clients et autres débiteurs 25 427 22 649 
Impôt sur le résultat à recevoir 6 332 3 186 
Stocks 59 553 66 409 
Autres actifs courants 4 777 4 094 
  204 960 295 288 
Actifs non courants    
Avance à recevoir 2 485 2 867 
Liquidités soumises à des restrictions 23 015 23 237 
Immobilisations corporelles 783 127 703 341 
Immobilisation incorporelle 1 289 1 374 
Autres actifs financiers non courants 2 733 2 256 
  812 649 733 075 
Total de l’actif 1 017 609 1 028 363 
     
Passif    
     
Passifs courants    
Fournisseurs et charges à payer 70 042 72 720 
Tranche courante de la dette à long terme 30 310 310 
Tranche courante des contrats de location-financement 5 396 4 703 
Passifs liés aux régimes d’unités d’actions 4 205 6 404 
Provisions 3 059 3 069 
  113 012 87 206 
Passifs non courants    
Dette à long terme 86 253 115 247 
Contrats de location-financement 19 038 19 008 
Passifs liés aux régimes d’unités d’actions 2 098 3 138 
Provisions 22 604 12 258 
Passifs d’impôt différé 30 225 30 944 
  160 218 180 595 
Total du passif 273 230 267 801 
     
Capitaux propres    
     
Capitaux propres attribuables aux actionnaires    
Capital social 623 604 622 294 
Surplus d’apport 6 771 7 220 
Cumul des autres éléments du résultat global (18 473)2 256 
Résultats non distribués 102 267 97 710 
Participations ne donnant pas le contrôle 30 210 31 082 
Total des capitaux propres 744 379 760 562 
Total du passif et des capitaux propres 1 017 609 1 028 363 
     

 

États consolidés intermédiaires du résultat    
(en milliers de dollars américains, sauf les montants par action – non audité)    
     
  Trimestres terminés
  Semestres terminés
 
  les 30 juin
  les 30 juin
 
  2018 2017  2018 2017 
  $ $  $ $ 
       
Produits – Ventes d’or 58 517 59 315  121 215 126 201 
       
Charges d’exploitation      
Charges d’exploitation minière 38 679 32 962  78 457 71 219 
Dotation aux amortissements des immobilisations corporelles 22 583 24 795  48 011 50 063 
Charges administratives 3 859 3 329  7 776 6 871 
Dépenses relatives à la responsabilité sociale corporative 341 79  563 464 
Rémunération fondée sur des actions 613 (1 095) 2 031 124 
       
Résultat opérationnel (7 558)(755) (15 623)(2 540)
       
Autres charges (produits)      
Produits financiers (612)(800) (1 253)(1 536)
Charges financières 287 321  600 645 
Perte (gain) de change 1 292 (6 103) 864 (6 932)
       
Résultat avant l’impôt sur le résultat (8 525)5 827  (15 834)5 283 
       
Charge (recouvrement) d’impôt sur le résultat      
Exigible (238)514  289 2 235 
Différé 2 826 (4 035) (110)(3 916)
  2 588 (3 521) 179 (1 681)
       
Résultat net de la période (11 113)9 348  (16 013)6 964 
       
Attribuable aux :      
Actionnaires (10 431)8 854  (15 141)6 163 
Participations ne donnant pas le contrôle (682)494  (872)801 
  (11 113)9 348  (16 013)6 964 
       
Résultat par action      
De base (0,03)0,03  (0,05)0,02 
Dilué (0,03)0,03  (0,05)0,02 


États consolidés intermédiaires du résultat global
(en milliers de dollars américains – non audité)


  Trimestres terminés
  Semestres terminés
 
  les 30 juin
  les 30 juin
 
  2018 2017  2018 2017 
  $ $  $ $ 
       
Résultat net de la période (11 113)9 348  (16 013)6 964 
       
Autres éléments du résultat global      
Élément qui sera reclassé au résultat net      
Variation de la juste valeur des actifs disponibles à la vente (déduction faite de l’impôt nul) n/a (479) n/a 339 
Élément qui ne sera pas reclassé au résultat net      
Variation de la juste valeur de placements en instruments de capitaux propres à la JVAERG (déduction faite de l’impôt nul) (478)n/a  (1 031)n/a 
Total du résultat global de la période, déduction faite de  l’impôt (11 591)8 869  (17 044)7 303 
Attribuable aux :      
Actionnaires (10 909)8 375  (16 172)6 502 
Participations ne donnant pas le contrôle (682)494  (872)801 
  (11 591)8 869  (17 044)7 303 

 

Tableaux consolidés intermédiaires des flux de trésorerie    
(en milliers de dollars américains – non audité)    
     
  Trimestres terminés
  Semestres terminés
 
  les 30 juin
  les 30 juin
 
  2018 2017  2018 2017 
  $ $  $ $ 
Flux de trésorerie liés aux :          
        
Activités opérationnelles      
Résultat net de la période (11 113)9 348  (16 013)6 964 
Ajustements :      
Dotation aux amortissements des immobilisations corporelles 22 583 24 795  48 011 50 063 
Rémunération fondée sur des actions 613 (1 095) 2 031 124 
Perte (gain) de change latente 991 (5 331) 439 (6 339)
Charge (recouvrement) d’impôt sur le résultat différé 2 826 (4 035) (110)(3 916)
Autres (61)(68) (128)(135)
  15 839 23 614  34 230 46 761 
Variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement 5 039 (2 842) (10 597)(8 594)
Flux nets de trésorerie liés aux activités opérationnelles 20 878 20 772  23 633 38 167 
   .   
Activités de financement      
Prélèvement sur la dette à long terme  60 000   60 000 
Remboursement sur le financement d’équipement (78)(79) (155)(155)
Versements sur le contrat de location-financement (1 165)  (2 310) 
Produit de l’émission de titres du capital social, déduction faite des  frais d’émission 120 12  861 61 
       
Flux nets de trésorerie liés aux activités de financement (1 123)59 933  (1 604)59 906 
       
Activités d’investissement      
Produit net à la cession (acquisition) de placements en instruments  de capitaux propres 98   (1 508) 
Acquisition d’immobilisations corporelles (48 700)(43 864) (109 856)(81 096)
Augmentation des liquidités soumises à des restrictions  (15 077)  (15 077)
       
Flux nets de trésorerie liés aux activités d’investissement (48 602)(58 941) (111 364)(96 173)
       
Incidence des variations des taux de change sur la trésorerie et les  équivalents de trésorerie (1 702)6 372  (744)7 625 
Variation de la trésorerie et des équivalents de trésorerie au  cours de la période (30 549)28 136  (90 079)9 525 
Trésorerie et équivalents de trésorerie au début de la période 139 420 255 161  198 950 273 772 
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de la période 108 871 283 297  108 871 283 297 
Intérêts payés 2 406 892  4 736 1 780 
Intérêts reçus 739 693  1 449 1 132 
Impôt sur le résultat payé 2 010 3 506  3 366 5 667