LAVAL, Québec, 04 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) -- Technologies Orbite inc. (« Orbite » ou la « Société ») a fourni aujourd'hui une mise à jour sur ses progrès dans la mise en œuvre des solutions pour résoudre les problèmes survenus avec le système de calcination afin d’émerger de sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (« LACC »).

Mise à jour sur la situation financière

  • Suite au communiqué de presse émis le 16 juillet dernier, la Société a annoncé le 30 juillet qu’elle a reçu le montant de règlement de 3,5 millions de dollars canadiens ainsi que le Prêt DIP de 4,0 millions de dollars canadiens (la « transaction »). Les termes et conditions du Prêt DIP ainsi que le rang des sûretés consenties sont décrits plus en détails sur SEDAR.

  • La Société de fiducie Computershare du Canada, en sa qualité de fiduciaire pour les détenteurs des débentures CII de 2015 (« le Prêteur ») des financements DIP de 7,45 millions de dollars, a confirmé qu’il donnait une dispense à Orbite de son obligation de rembourser les sommes empruntées en vertu des deux financements DIP et ce, jusqu’au 1er octobre 2018. Des discussions sont en cours avec le Prêteur pour prolonger cette dispense à une date ultérieure afin de permettre à la Société de compléter les modifications de l’équipement de calcination avant d’avoir à rembourser ces sommes.

  • Selon les projections de flux de trésorerie de la Société déposées à la Cour de la LACC, le Montant de règlement, le Prêt DIP ainsi que d’autres sources de fonds que la Société estime recevoir d’autres parties devraient lui permettre d’augmenter sa main-d’œuvre, procéder aux modifications au système de calcination ainsi qu’à l’usine d’alumine de haute pureté (« l’usine HPA ») et maintenir ses activités jusqu’à avril 2019. La direction s’attend toujours à ce que les opérations à l’usine HPA recommencent durant le deuxième trimestre de 2019.

  • Orbite a reçu plus tôt cette année une tranche de 5 millions de dollars (représentant environ 50% du montant réclamé) du gouvernement du Québec dans le cadre de ses crédits d’impôt à l’investissement du Québec pour l’exercice 2016 (« CII 2016 »), en lien avec les équipements achetés pour la fabrication et la transformation dans la région de la Gaspésie. La Société s’attend à recevoir une autre tranche de CII 2016 réclamés d’ici la fin de l’année une fois l’audit habituel complété. La tranche de 5 millions de dollars reçue a été déposée dans un compte distinct afin de garantir les débentures convertibles émises en août 2016. Toutes les sommes à titre de CII pour l’année 2015 ont été reçues et, tel que mentionné plus haut, 7,45 million de dollars ont été convertis en financements DIP.

Mise à jour sur l'équipement de calcination Outotec

  • Concurremment avec la conclusion de la transaction, la Société et Outotec ont conclu une nouvelle entente d’approvisionnement pour le redémarrage des opérations de l’équipement de calcination à l’usine HPA. (Voir le communiqué du 16 juillet 2018).

  • Suite à la conclusion de la transaction, les équipes techniques se sont réengagées à progresser sur l’ingénierie de détail et les commandes du matériel nécessaire pour la mise en œuvre des modifications requises.

  • Simultanément avec ce qui précède, Orbite est à compléter la conception des autres changements à l’usine qui sont devenus nécessaires en raison des modifications apportées à l’équipement de calcination. Les travaux au site ont commencé en septembre sur les sections de l’usine qui sont en amont du système de calcination tandis qu’il est prévu que les travaux sur le système de calcination commencent à la fin octobre.

  • Le chemin critique demeure la livraison et le remplacement des briques de réfractaire requis en raison des modifications au décomposeur et la livraison est prévu à la fin janvier 2019.

  • Par conséquent, la Société prévoit le démarrage de la section hydro métallurgique de l’usine au mois de février 2019 pour recommencer la production de l’ACH et le démarrage de la section pyro-métallurgique (calcination) durant le deuxième trimestre de 2019.

  • Afin de mettre en œuvre ce qui précède, la Société a entrepris le rappel du personnel technique et d’opération/entretien. Ces rappels vont se poursuivre jusqu’en début 2019

La Société fournira des mises à jour en temps opportun.

Rien ne garantit que la Société réussisse ses efforts de restructuration ou qu'elle émerge de la protection de la LACC.

À propos d’Orbite

Technologies Orbite inc. est une société canadienne de technologies propres de transformation des minéraux et de développement des ressources dont les procédés novateurs et exclusifs devraient permettre l’extraction de l’alumine ainsi que d'autres produits de grande valeur, comme les oxydes des terres rares et des métaux rares, à des coûts parmi les plus bas de l'industrie, et ce, sans produire de déchets, en utilisant des matières premières, dont l'argile alumineuse, le kaolin, la néphéline, la bauxite, les boues rouges, les cendres volantes ainsi que les résidus de serpentine provenant des sites d’exploitation du chrysotile. À l’heure actuelle, Orbite est en voie de finalisation de sa première usine d’HPA à Cap-Chat. La Société possède un portefeuille qui comprend 15 familles de propriété intellectuelle incluant 44 brevets et de 33 demandes de brevet en cours d’homologation dans 11 pays et régions. La Société opère également un centre de développement technologique à la fine pointe, à Laval, Québec, où ses technologies sont développées et validées.

Énoncés prospectifs
Certains renseignements contenus dans le présent document peuvent inclure de « l’information prospective ». Sans limiter la portée de ce qui précède, l’information et l’information prospective peuvent inclure des énoncés au sujet des projets, des coûts, des objectifs et du rendement futur de la Société ou des hypothèses sous-jacentes à ces éléments. Dans le présent document, les termes comme « peut », « confiant », « ferait », « pourrait », « fera », « probable », « croire », « s’attendre à », « anticiper », « avoir l’intention de », « planifier », « estimer » et des expressions semblables, et leur forme négative, sont employés pour signaler des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne sauraient être interprétés comme une garantie de rendement ou de résultats futurs et n’indiquent pas nécessairement avec précision si ces rendements futurs seront réalisés ni à quel moment ils pourraient l’être. Les énoncés prospectifs et les informations sont basés sur les informations disponibles à l'époque et/ou les croyances de bonne foi de la direction de la Société en ce qui concerne les événements futurs et sont assujettis à des risques connus ou inconnus, des incertitudes, des hypothèses et d'autres facteurs imprévisibles, dont beaucoup sont au-delà du contrôle de la Société. Les risques, incertitudes et autres facteurs qui pourraient affecter les résultats anticipés ainsi que les évènements futurs incluent notamment mais ne sont pas limités à ceux qui sont décrits sous la rubrique « Risques et incertitudes » de notre rapport de gestion daté du 28 novembre 2017 et déposé sur SEDAR, incluant ceux sous les titres « Continuité d'exploitation », « Exploitation commerciale de l'usine d'HPA », « Nous devons réunir des capitaux pour poursuivre notre croissance » et « Objectifs et échéanciers de développement » décrits dans le rapport de gestion déposé le 31 mars 2017.

La Société n’a pas l’intention de mettre à jour ou de réviser l’information et les énoncés prospectifs figurant dans le présent document pour tenir compte de l’information, d’événements ou de circonstances subséquentes ou pour toute autre raison, et elle n’est tenue à aucune obligation à cet égard, sauf dans la mesure requise par les lois applicables.

RENSEIGNEMENTS :

Technologies Orbite inc.
Geneviève Marchand, secrétaire corporative
Tél. : 450 680-3341
Courriel : info@orbitetech.com