– Une étude générationnelle d’Equifax Canada examine les finances personnelles –

TORONTO, 07 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) -- Equifax Canada a dévoilé aujourd’hui les résultats d’un sondage générationnel * et des données exclusives qui ont suivi les scores de crédit au cours de la dernière décennie qui laissent entendre qu’il pourrait y avoir une bonne raison derrière l’optimisme financier que ressentent plusieurs jeunes Canadiens et Canadiennes.

Il y a dix ans, le score de crédit moyen des jeunes adultes (18-24) était de 681, alors que le même groupe d’âge, les jeunes milléniaux d’aujourd’hui, ont en moyenne un score de crédit de 692. Tous les autres groupes d’âge ont connu une faible baisse sur la même période de 10 ans. Généralement les scores de crédit varient sur une échelle de 300 à 900, plus élevé étant meilleur. Plus de 660 serait considéré comme bon par la plupart des prêteurs.

« L’utilisation des cartes de crédit pour les milléniaux s’est accélérée ces dernières années. » déclare Julie Kuzmic, directrice de la défense des droits des consommateurs, Equifax Canada. « C’est spéculatif, mais ce plus jeune groupe d’âge semble avoir tiré des leçons du malheur de ses pairs plus âgés. L’établissement de bonnes habitudes de crédit à ce moment-là dans la vie et savoir les conserver serviront vraisemblablement bien aux milléniaux alors qu’ils vieillissent. »

L’optimisme financier déborde au sein des groupes élargis des milléniaux (18-34) dont 82 pour cent disent être optimistes au sujet de leur avenir financier versus 73 pour cent de la population en général. Il est préoccupant toutefois que 27 pour cent des Canadiens âgés de 45 à 54 ans disent ne pas être capables d’économiser tous les mois. Dans la même veine, 35 pour cent des Canadiens disent gagner juste assez pour payer leurs dépenses et 17 pour cent disent ne pouvoir couvrir leurs dépenses. C’est pire pour les plus jeunes des milléniaux (18-24), dont 34 pour cent disent ne pouvoir couvrir leurs dépenses.

« C’est bien d’être optimiste, mais cela doit être ancré dans la réalité financière, » fait remarquer madame Kuzmic. « Alors, bien que bien des Canadiens sentent qu’ils se tirent bien d’affaire, nos données et autres indicateurs économiques laissent entendre que pour la population générale, il faut être plus prudent. Les milléniaux ont aussi une lutte difficile à mener lorsqu’il s’agit du prix des maisons et le coût de la vie général comparativement aux générations précédentes. »

Ce sentiment est partagé par les milléniaux plus âgés (25-34), alors que 45 pour cent pensent que leur niveau de vie est pire comparé à celui de leurs parents (au même âge) et plus de la moitié des jeunes (18-24) pensent ne pas avoir assez d’information pour prendre des décisions financières (54 pour cent).

Créances et économies pour l’avenir
La dette à la consommation totale continue de grimper et dépasse maintenant 1,864 billion de dollars selon un rapport sur les tendances de crédit à la consommation d’Equifax Canada. En particulier, les créances hypothécaires continuent d’augmenter à un rythme robuste et constant. Exceptionnellement cependant, selon les données d’Equifax, les données sur les hypothèques sont entraînées par le groupe d’âge plus âgé 65+, qui affiche une hausse de 59 pour cent en opérations commerciales totales et de 91 pour cent des soldes totaux ces cinq dernières années.

Pour ce qui est des économies, le sondage donne des renseignements supplémentaires :

  • Alors que 75 pour cent des répondants épargnent en moyenne un pourcentage de leur revenu, 20 pour cent n’économisent pas du tout.

  • 40 pour cent économisent 10 pour cent de leur revenu mensuel; 26 pour cent économisent dans une échelle de 10-25 pour cent et seulement 9 pour cent économisent plus de 26 pour cent.

  • 47 pour cent de ceux qui gagnent moins de 40 000 $ annuellement indiquent qu’ils ne sont pas capables d’épargner de l’argent sur une base régulière.
     
  • Quand il s’agit de retraite, 72 pour cent des milléniaux sondés disent s’attendre à être à l’aise financièrement et le plus jeune groupe de milléniaux (18-24) est le moins susceptible de s’attendre à travailler après l’âge de la retraite (34 pour cent). Les milléniaux plus âgés (25-34) sont les plus susceptibles de s’attendre à travailler durant leur retraite (55 pour cent).
     
  • S’ils recevraient 5 000 $, 29 pour cent des répondants placeraient cet argent dans un compte d’épargne; ceux du groupe 18-24 ans ont mené avec 32 pour cent.
     
  • Cependant, les milléniaux auraient aussi le plus de difficulté à couper dans ces dépenses : restaurants (33 pour cent), café du matin (13 pour cent) et renoncer à Netflix (11 pour cent).

« Si le plan est d’acheter une maison et le confort à la retraire, alors les plus jeunes Canadiens doivent tenir compte de beaucoup de choses. » ajoute madame Kuzmic. « Cela est particulièrement vrai pour les marchés où le coût des logements est au-delà de ce que peuvent se permettre les gens. »

*Un sondage en ligne a été mené auprès de 1 527 Canadiens entre le 3 et le 7 août 2018 en utilisant un panel en ligne Léger. La marge d’erreur de cette étude est de +/- 2,5 % et ce, dans 19 cas sur 20.

À propos d’Equifax
Equifax est une société mondiale de services de solutions d’information qui utilise des données uniques, de la technologie et des produits d’analyse innovants et l’expertise de l’industrie pour habiliter des organisations et des personnes de partout au monde en transformant les perspectives qui aident à prendre des décisions commerciales et personnelles plus éclairées.

Equifax, dont le siège social est à Atlanta en Géorgie, a des investissements ou des exploitations dans 24 pays en Amérique du Nord, en Amérique centrale, en Amérique du Sud, en Europe et dans la région de l’Asie-Pacifique. Elle est membre de l’indice Standard & Poor’s (S&P) 500®. Les actions ordinaires de l’entreprise se négocient à la Bourse de New York sous le symbole EFX. Equifax compte quelque 11 200 employés partout dans le monde.

Pour plus d’information, visitez www.equifax.com

Ressources pour les medias :

Andrew Findlater
SELECT Public Relations
afindlater@selectpr.ca
416-659-1197
Tom Carroll
Equifax Canada
MediaRelationsCanada@equifax.com
416-227-5290

Une photo associée à ce communiqué de presse est disponible à l'adresse suivante :  http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/26ecd5e0-7152-4882-a47b-78adb13c1911