TORONTO, Oct. 30, 2018 (GLOBE NEWSWIRE) -- Des leaders canadiens et internationaux responsables de réaliser certains des projets d’infrastructure les plus ambitieux et novateurs dans le monde se rendent à Toronto pour participer à l’événement international par excellence dans le domaine des partenariats public-privé.

P3 2018 — la 26e conférence annuelle du Conseil canadien pour les partenariats public-privé — se déroulera les 5 et 6 novembre au Sheraton Centre Toronto Hotel, avec le soutien de SNC-Lavalin, le commanditaire principal. Le programme intégral et les détails sur l’inscription des médias sont disponibles à p3-2018.ca.

La conférence s’attaquera à quelques-uns des défis les plus importants auxquels est confronté le secteur de l’infrastructure en cette période de grands bouleversements — technologies de nouvelle génération évoluant rapidement, augmentation du nombre d’événements météorologiques extrêmes, etc. — et la nécessité d’adopter de nouvelles approches qui rassemblent nos programmes d’innovation et d’infrastructure.

« Tous ces changements ont un impact énorme sur notre façon de réfléchir aux projets d’infrastructure indispensables et à la façon de les réaliser dans les provinces, les territoires, les municipalités et les collectivités autochtones », souligne Mark Romoff, président-directeur général du CCPPP.

« À P3 2018, des leaders nous entretiendront des défis auxquels ils font face et de la façon dont ils s’adaptent et innovent pour les relever efficacement », a-t-il précisé. « Les villes et les pays qui excelleront dans les prochaines décennies seront ceux qui perçoivent l’occasion qu’ils peuvent saisir dans la confusion et qui tirent le maximum de leurs investissements dans l’infrastructure. »

Reconnue mondialement pour son modèle de P3 « conçu au Canada », la conférence attire quelque 1 200 hauts dirigeants des secteurs public et privé dans le domaine de l’infrastructure à l’échelle nationale et internationale. Cette année, de hauts dirigeants d’une vingtaine de pays y assisteront, qui proviennent notamment des États-Unis, des Pays-Bas, du Royaume-Uni, de la Norvège, de la Jamaïque, de l’Argentine, de la Chine et du Chili.

En plus de dévoiler des détails sur les projets à venir qui s’ajoutent à leurs listes de P3, les délégués participeront aussi aux séances de P3 2018 portant sur la réalisation de projets de transport en commun d’envergure complexes et surveillés de près au Canada et au Royaume-Uni; les idées locales pour exploiter la révolution numérique afin de bâtir des villes intelligentes à Amsterdam et à Stavanger, en Norvège; et les nouvelles approches pour intégrer la technologie de véhicules autonomes dans la conception des réseaux de transport existants pour améliorer la mobilité dans les collectivités de toutes tailles.

« Les discussions à propos des solutions d’avant-garde appuient la réalisation des projets d’infrastructure essentielle qui sont nécessaires pour créer des collectivités branchées et prospères dans l’ensemble du Canada et partout dans le monde », a mentionné Chantal Sorel, vice-présidente directrice et directrice générale, Capital, chez SNC-Lavalin. « Les défis à relever dans l’économie mondiale et l’incertitude observée dans les accords commerciaux font de la présente conférence annuelle organisée par le Conseil canadien pour les partenariats public-privé un événement encore plus important pour bâtir des relations positives et renforcer la collaboration qui soutiennent le secteur de l’infrastructure mondiale auquel participe SNC-Lavalin. »

Voici certains des discours-programmes à P3 2018 :

  • François-Philippe Champagne, le ministre de l’Infrastructure et des Collectivités du Canada, parlera du rôle que peuvent jouer les P3 dans le plan Investir dans le Canada de 180 milliards de dollars du gouvernement fédéral. Au cours des 12 prochaines années, le plan vise à financer et à réaliser rapidement des projets d’infrastructure clés comme des projets de transport en commun qui créent des collectivités durables et socialement inclusives, stimulent la croissance économique et améliorent la qualité de vie des Canadiens.
  • Ricardo Rosselló, le gouverneur de Puerto Rico, nous parlera de la façon dont son gouvernement travaille en collaboration étroite avec le secteur privé pour renouveler l’économie de Puerto Rico et reconstruire rapidement le pays à la suite de l’ouragan Maria qui a touché directement l’île il y a un an, endommageant gravement le réseau électrique, les maisons, les routes et les ports. Cette transformation exigera que l’île fasse preuve d’innovation et repense ses façons traditionnelles de fonctionner, offrant de nouveaux débouchés pour la croissance et la compétitivité ultérieures.
  • Joseph Mancinelli, le vice-président international et directeur régional pour le centre et l’est du Canada de LiUNA, l’Union internationale des journaliers d’Amérique du Nord, nous entretiendra de son idée visionnaire voulant que le fonds de pension du syndicat de près de 8 milliards de dollars investisse massivement dans des projets d’infrastructure P3 dans l’ensemble du pays.
  • Pierre Lavallée, le président-directeur général de la Banque de l’infrastructure du Canada, décrira le mandat de la Banque ainsi que ses plans et stratégies d’entreprise pour faciliter les investissements novateurs dans des projets d’infrastructure de transformation. La Banque a réservé une somme de 35 milliards de dollars pour s’associer à des investisseurs du secteur privé et les provinces, territoires, municipalités et collectivités autochtones afin de réaliser plus de projets d’infrastructure indispensables.
  • Andreas Mai, un spécialiste reconnu mondialement dans le domaine des moyens de transport de l’avenir, décrira les incidences ultérieures qu’auront les véhicules autonomes sur les réseaux de transport et la façon dont ces véhicules peuvent régler les solutions du « premier kilomètre » et du « dernier kilomètre » en reliant les passagers aux systèmes de transport en commun existants. Son entreprise, Keolis, vient tout juste de lancer la première démonstration à long terme d’une navette électrique autonome sur les routes publiques au Canada. Le projet se déroule à Candiac, au Québec.

À propos du Conseil canadien pour les partenariats public-privé
Fondé en 1993, le Conseil canadien pour les partenariats public-privé (CCPPP) est un organisme national non partisan et sans but lucratif qui regroupe des membres des secteurs public et privé. Sa mission est de collaborer avec tous les ordres de gouvernement et toutes les communautés autochtones pour adopter des méthodes intelligentes et novatrices de développer l’infrastructure publique et de fournir des services, afin d’obtenir les meilleurs résultats pour les Canadiens. Le CCPPP préconise des politiques publiques fondées sur des données probantes et favorables aux P3, facilite l’adoption de pratiques exemplaires internationales et informe les intervenants et le public concernant les avantages économiques et sociaux des partenariats public-privé.

Jennifer Robinson, directrice, Communications et relations avec les médias
Conseil canadien pour les partenariats public-privé
416.861.0605 ext. 210
jrobinson@pppcouncil.ca

Chris Allicock
Amberlight Productions Inc.
416.319.8003
chris@amberlight.ca